• lesminusriesdemy

Étranges inspirations

Bonjour à tous ! J’espère que vous allez bien ! Aujourd’hui je vous propose un nouvel article inspiration. J’ai voulu le faire en lien avec mon dernier post qui est un reposte d’une création que j’ai fait il y a quelques temps maintenant.



Cette création est une de mes favorites. Il s’agit d’une tête à coiffer que j’ai entièrement retravaillée. Je l’aime énormément mais quand je la montre parmi mes autres création on me dit souvent « oh c’est… différent/spécial. » Et oui, les Minus’ries ce ne sont pas que des petits papillons et des veilleuses pour bambins.


Du coup j’ai eu envie aujourd’hui de partager avec vous un autre aspect de mon univers, un aspect un peu plus sombre et effrayant… Non je rigole, rien d’effrayant ne vous inquiétez pas je suis parfaitement saine d’esprit (enfin j’en ai l’impression x).


Bref !


Commençons par le commencement ! La phrase qui suit fait très consultation psychologique mais, depuis toute petite (voilà c’est parti !) j’adore les choses effrayantes ! J’adore me faire peur, je ne saurais pas vous expliquer pourquoi j’adore la sensation que je ressens quand je sais que je vais avoir peur. J’ai beau savoir que je vais être effrayé, ça me fascine et je ne peux pas m’empêcher d’attendre le moment. Du coup depuis toute petite aussi j’adore les films d’horreur/épouvante, je baigne dedans depuis un bon moment maintenant (oui ça explique des tas de choses x). Les griffes de la nuit, Halloween, Vendredi 13, pour les plus vintage !



J’aime particulièrement l’atmosphère qui se dégage dans ce genre cinématographique, une certaine lenteur, une contemplation, une certaine forme de poésie aussi. D’ailleurs la poésie que l’on peut trouver dans ce type de film et dans ce type de sujet je l’ai découvert avec un réalisateur en particulier. Pas un réalisateur de film d’horreur mais un adepte des univers décalés qui font référence aux peurs de l’enfance : Tim Burton.


Et oui, je suis une fan inconditionnelle de son œuvre. Grâce à ses films mais aussi à la documentation que j’ai englouti sur lui je me suis rendu compte du côté fascinant, romantique et poétique que peuvent avoir les choses effrayante. C’est un peu l’Eros et le Thanatos,


Aimer se faire peur alors, et en retirer une satisfaction allant même jusqu’à trouver du beau dans l’effrayant. Bon je ne suis pas douée en psycho et en analyse mais vous avez compris l’idée.


Bref !


Toujours dans ma consommation burtonienne j’en viens à lire Edgard Poe, un auteur que le réalisateur aime beaucoup. Je découvre également Baudelaire et d’autres… Depuis je suis constamment à la recherche de lecture, de films, de séries, d’artistes travaillant ces sujets. Je les trouve souvent par hasard mais garde leurs références précieusement. C’est le cas par exemple de Benjamin Lacombe, Sadness black ou encore Produit D rivet pour ce qui est des artistes.



C’est également le cas de la série des Contes Interdits pour ce qui est de la littérature.



Et côté cinématographique, ou plutôt série, c’est le cas d’American Horror Story, dont j’ai particulièrement aimé l’atmosphère dont je me suis inspirée pour la création dont je vous parlais au début de l’article.



Alors vous vous demandez peut être pourquoi je ne fais pas plus de créations dans ce style si je l’aime tant ? Et bien parce que paradoxalement j’ai du mal à le travailler. C’est quelque chose qui arrive spontanément, presque par hasard. Par exemple je n’étais pas partie pour créer cette tête. A l’origine je voulais un rendu dans ce style :



Mais je n’y arrivai pas alors je me suis défoulée en me disant « foutu pour foutu… » Et plus je la recouvrais de peinture et tentais des choses plus je commençais à avoir des idées et une autre création, totalement différente de l’idée de base, voyait le jour. C’est compliqué à expliquer.


Autant vous dire que j’ai hâte que ça recommence mais je ne peux rien vous promettre ! En attendant je continue à amasser des matières premières propre à ce style de création tels que des crânes, des peaux de serpents ou de lézards, des ossements… bref autant de petits ingrédients étranges et peu ragoutant…


Voilà j’espère que vous aurez apprécié découvrir un nouvel aspect de mon univers. Un peu plus sombre, mais qui ne m’empêche pas pour autant de créer aussi des choses colorées ou encore des veilleuses pour les bouts de chou ! N’hésitez pas à me dire si vous seriez intéressés pour voir plus de création dans ce style là. Peut être qu’en vous sachant intéressés je pourrais m’y mettre sans avoir besoin d’un coup de folie !


En attendant prenez soin de vous !

18 vues

© 2020 Les Minus'ries d'Emy

Création de décorations uniques et artisanales à Lyon - SIRET 852 532 068 00024