• lesminusriesdemy

Il était une fois...

Bonjour à tous !


Je suis ravie de vous retrouver pour cet article. Cela fait maintenant plusieurs mois que je ne vous ai pas partagé mes inspirations et c'est impardonnable !


En cette période de confinement je me suis donc dis : « et si on parlait lecture ».


Ce sera l’occasion de vous donner des idées de livres à découvrir ou redécouvrir !


Ne vous inquiétez pas, il n’est pas question de vous faire une bibliographique de 300 pages. Nous allons aborder un auteur et nous en aborderons un second la semaine prochaine (oui deux parce que vous vous doutez bien que ces articles sont en lien avec des créations ;).


Pour commencer cette série d’inspiration j’ai choisi de vous parler des romans de Mathias Malzieu. Si vous ne le connaissez pas en tant qu’auteur vous le connaissez peut-être en tant que chanteur/musicien puisqu’il est à la tête du groupe de musique Dionysos.


Parolier du groupe, il se met à écrire des nouvelles qu’il édite sous forme de recueil puis, plus tard, il sort sont premier roman : Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi, en 2005. Roman qui inspira ensuite l’album Monsters in love sorti en 2007.



Ce n’est pas avec ce roman que j’ai découvert l'auteur mais c’est surement celui qui m’aura tout de même le plus marqué pour plusieurs raisons.


Déjà sa thématique assez sombre puisque c’est un livre qui parle du deuil. En effet Mathias Malzieu l’a écrit suite au décès de sa mère.


Ensuite sa poésie. C’est avec ce livre que les mots de cet auteur on vraiment résonné et c’est justement le contraste entre le style d’écriture et le sujet abordé qui ont fait que la mayonnaise a pris tout de suite et que je suis devenue fan.


Je vous glisse un petit extrait (attention tristesse) :


« Tu reçois des lettres, on les donne à lire à tes vêtement, ça ne les déplie pas. Est-ce que je peux t’envoyer un peu d’Espagne, du bon champagne et deux, trois livres, maintenant qu’ils te foutent la paix avec leurs tuyaux dans le nez et le ventre, que tu n’as plus à te forcer à manger et à décrocher le téléphone ?


Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi.


Est-ce que tu es partie te cacher dans un caillou, un plat à tarte, un nouveau-né, un tissu, un œuf, une broderie et comment c’est maintenant qu’il fait nuit tout le temps ?


Est-ce que ça va mieux, est-ce que c’est léger comme une bulle de laisser son corps juste là, tel un vêtement abîmé que l’on ne peut plus porter ? C’est fini ce poids qui écrasait ton sourire ? Qui écrasait ton ventre, qui t’écrasait ? Tu as pu t’échapper, dis ? Avec ton sourire en poche maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi ? »


Revenons à l’auteur

A partir de là il ne cesse de lier ses romans et sa musique, chaque ouvrage donnant lieu à un album avec, surement le duo album/livre le plus connus, La mécanique du cœur. C’est d’ailleurs avec ce livre que j’ai commencé à lire cet auteur. Livre excellent mais, rétrospectivement, pas le meilleur à mon goût.



Ce sont surement les plus connus car de ce roman et de cet album est né un film.


Pourquoi je vous parle de tout ça ? Parce que j’en viens à vous parler de son dernier roman qui, lui aussi, a donné lieu à un film et m’a inspiré deux créations : Une sirène à Paris.



De tous les romans de Mathias Malzieu, c’est celui qui m’a fait prendre le plus de notes pendant sa lecture. Allez savoir pourquoi… Peut-être simplement parce que je suis dans une démarche plus créative que lors de mes précédentes lectures et donc plus sensible à certaines sources d’inspiration…


Quoiqu’il en soit je vous partage les citations que j’ai relevées :


  • « Son chignon ressemblait à un donuts et son corps était un assortiment de desserts. »


  • « Fumer une cigarette, fabriquer des nuages naissances des méduses. »


  • « Une sirène dans une baignoire avec sa queue endiamantée posée sur le robinet qui fume sa cigarette, l’expression parfaite du panache. »


  • « Son cœur et celui de la sirène étaient désormais fondus l’in dans l’autre tel un sablier. L’or de l’un coulait dans l’autre et vice et versa. »


  • « Des trains à vapeurs traversaient son cœur. »


  • « Le jour entra dans la nuit telle une goutte de lait dans un café noir. »


Vous aurez peut-être retrouvé les différentes citations qui m’ont inspirées. La première, simple, car je l’ai écrite directement sur ma création.



Pour les autres, c’est plus compliqué car j’ai choisi de les mélanger pour m’inspirer ma seconde création.



Je ne pense pas m’arrêter là, il y en a encore quelques unes qui me démangent et que je pense réaliser sous peu. Je ne vous en dis pas plus pour le moment… Nous verrons si vous les reconnaîtrez le moment venu !


Dites moi d’ailleurs si certaines vous inspirent également !


Je vous mets en fin d’article la liste des ouvrages disponibles de Mathias Malzieu en espérant vous avoir donné envie de découvrir son univers.


Je vous dis à très vite pour un nouvel article et, en attendant, prenez soin de vous !





Bibliographie :

  • 38 mini-westerns (avec des fantômes), Pimientos 2003.

  • Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi, Flammarion, 2005.

  • La Mécanique du cœur, Flammarion, 2007.

  • Métamorphose en bord de ciel, Flammarion, 2011.

  • L’Homme volcan, Flammarion & Actialuna, 2011 (livre sur application iPhone et iPad.)

  • Le plus petit baiser jamais recensé, Flammarion, 2013.

  • Journal d’un vampire en pyjama, Albin Michel, 2016.

  • Une sirène à Paris, Albin Michel, 2019.

13 vues

© 2020 Les Minus'ries d'Emy

Création de décorations uniques et artisanales à Lyon - SIRET 852 532 068 00024