• lesminusriesdemy

L'étalage des papillons

Bonjour à tous !


On se retrouve pour un nouvel article blog sur l’étalage des papillons. Souvenez-vous, je vous avais parlé de mon souhait de développer cette technique à plusieurs reprises et notamment après avoir appris l’étalage des coléoptères avec l’Atelier Krysalid. Ils ont d’ailleurs sorti un tuto live pour les papillons que je vous conseille, c’est ici.


Pour ma part, trop impatiente de commencer, je ne les ai pas attendu et me suis lancée en autodidacte après avoir dévoré de nombreuses vidéos youtube.


Alors c’est parti avec la première étape : le matériel.


Personnellement j’ai choisi d’investir dans des outils spécialisés, mais sachez que vous pouvez étaler vos papillons avec des choses simples qui traînent chez vous.


Les indispensables étant :

  • Un étaloir (que vous pouvez fabriquer avec du polystyrène).

  • Un contenant en verre type tupperware.

  • Des pinces (une pince à épiler peut suffire).

  • Des bandes à étaler (ou du papier cuisson sans aspérités).

  • Des épingles (type épingles à couture ça fonctionne très bien).



Deuxième étape : la préparation de l’insecte.


Quand vous récupérez un insecte dans la nature ou que vous en achetez un, il est bien souvent sec. Il vous faudra donc le ramollir pour pouvoir le manipuler sans le casser. Pour cela il vous faut un contenant en verre dans lequel vous placerez du coton humide. Sur ce coton humide ajouter un anti moisissure ou un anti fongique (type naphtalène ou thymol que l’on trouve facilement en pharmacie ou dans le commerce) pour éviter que votre insecte ne pourrisse.


Là-dessus, ajoutez du papier absorbant pour éviter que votre papillon ne soit en contacte de l’eau et que cela n’abîme ses ailes très fragiles. Déposez ensuite votre papillon sur le papier absorbant, refermez votre contenant et patientez 24 à 48 heures que votre papillon ramollisse (durée variable selon la taille du spécimen).


Une fois votre insecte ramolli, vous pouvez passer à l’étalage qui consiste à ouvrir les ailes du papillon pour les placer à votre convenance. A noter que mes spécimens sont fermés car je les reçois en papillote mais cette technique marche également pour les insectes que vous trouvez dans la nature. Attention cependant à la fragilité plus importante de ces derniers.


Alors, comment ouvrir un papillon ?


Il faut tout d’abord le piquer sur le fond de l’étaloir (le mien a un fond en emalène, mouse pour entomologie). Si vous utilisez un étaloir fait avec du polystyrène pensez à y mettre au fond du carton ou un autre morceau de polystyrène pour pouvoir piquer votre insecte dessus. Une fois le papillon piqué, avec les bandes à étaler ou le papier cuisson, on vient ouvrir les deux paires d’ailes grossièrement. Dans un premier temps il va s’agir de les séparer. Ensuite, on utilise la pince pour étaler chacune des ailes en prenant bien garde à ne pas tirer dessus sous peine de les déchirer. Il s’agit d’avantage de faire un mouvement de charnière vers le haut ou vers le bas. Enfin, on fixe le tout avec des épingles et on passe au séchage en évitant la lumière directe, la chaleur ou encore l’humidité. Il faut maintenant s’armer de patience et attendre entre 2 semaines et 1 mois en fonction de la taille de votre papillon. Une fois ce délai écoulé on peut enlever les épingles et les bandes.



Il ne vous reste plus qu’à utiliser votre papillon pour vous créer une décoration unique ou à le ranger si vous ne comptez pas l’utiliser tout de suite. Pour le stockage, une boîte à chaussure dans laquelle vous aurez placé du polystyrène ou du carton au fond pour punaiser votre insecte suffit. Pensez seulement à y ajouter de la naphtalène pour la conservation.



Et voilà, l’étalage n’a plus de secret pour vous ! S’il vous reste des questions où si vous voulez partager vos spécimens n’hésitez pas à laisser un commentaire.


Pour ma part je vous donne rendez-vous dans 1 mois pour un nouvel article, en attendant prenez soin de vous !

17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout