• lesminusriesdemy

Souris ! On parle photographie !

Bonjour à tous ! Aujourd’hui on va parler photographie. Il y a quelque temps j’ai investi dans un nouvel appareil photo pour les Minus’ries et vous m’avez dit être intéressé par un article donc nous y voici ! J’ai pris le temps pour vous préparer cet article et faire ça bien.


Je vous préviens tout de suite : je ne suis pas photographe professionnelle et n’en ai pas la prétention ! Ce ne sera donc pas un article trop technique. Néanmoins il y aura quelques termes auxquels je ne pourrais pas échapper. Je vais donc essayer d’être la plus claire possible.


Bon, avant de vous parler de mon nouveau bébé il faut que je vous présente les anciens, histoire que vous compreniez d’où je suis partie.



A gauche, mon tout premier appareil, un réflex Nikon D40, acheté neuf en 2008 ou 2009 (ça commence à dater). Aujourd’hui il me sert surtout d’appareil pour les vacances et les soirées… Il faut dire qu’il ne craint plus grand-chose depuis le temps ! Je l’ai utilisé au lancement des Minus’ries mais, on ne va pas se mentir, mon téléphone aurait fait de meilleures images…



Ses lacunes :

  • Son grand âge et ma négligence font qu’il a beaucoup de tâches sur l’objectif qui prennent beaucoup de temps à retoucher.

  • Son objectif, le basique 18-55 que je n’ai jamais pris la peine de changer bien qu’il ne soit pas idéal pour faire de belles photos de détails.

  • Ses capacités, notamment pour ce qui est de la sensibilité iso qui ne dépasse pas les 1600. Pour faire court la sensibilité iso c’est la sensibilité du capteur à la lumière (plus les iso sont élevés plus l’image sera lumineuse et inversement). Un appareil qui ne dépasse les 1600 peut donc être gênant surtout quand on a un mauvais éclairage. Mais aujourd’hui, j’utilise un parapluie pour la lumière je n’ai donc plus de problème d’exposition. Malgré tout c’est toujours un plus d’avoir une marge de travail pour jouer avec la lumière, ne serait-ce que lors des salons où je ne me ballade pas avec mes éclairages.

A droite, mon second appareil, un réflex Pentax K-x, acheté d’occasion en 2014ou 2015. Je ne l’ai pas utilisé tout de suite à cause de ses lacunes. Mais ma meilleure amie m’a fourni quelques objectifs qui se sont avérés plus « pratiques » pour les photos produits notamment avec le 70-300.



Ses lacunes :

  • Sa batterie ou devrais-je dire son absence de batterie. Eh oui ce petit bébé marche à piles… A PILES ! Ce n’était pas très gênant pour l’utilisation première que j’en faisais mais pour une utilisation professionnelle c’est vite couteux en pile.

  • Sa mise au point disponible uniquement en manuelle. Encore une fois, pas dérangeant pour l’utilisation première mais très contraignant pour le professionnel. Je me retrouvais souvent à prendre la même image une dizaine de fois en bougeant la bague de mise au point de millimètre en millimètre. Je vous laisse imaginer le temps de travail et de sélection des photos par la suite.

  • De ces deux lacunes découle la troisième, la prise vidéo. Celle-ci est impossible avec une mise au point manuelle. Je l’ai pourtant tenté mais les piles ne supportaient pas ce mode de prise de vue plus de 5 minutes ce qui complique le travail.


Bref il étant temps d’investir dans un nouvel outil. Sous les conseils de ma meilleure amie qui, elle, est photographe professionnelle, j’ai craqué pour un hybride de chez Sony, le a6400.



A noter que l’image vient de la page wikipédia dédiée à l’appareil. Je n’ai pas eu cœur à le prendre en photo avec mes anciens appareils, ça ne lui aurait pas rendu hommage !


Commençons par parler rapidement de la différence réflex/hybride. La principale étant tout le système permettant d’amener la lumière jusqu’au viseur. Pour faire simple, le réflex possède un miroir et l’hybride non. Cela rend les hybrides plus petits et plus compacts. Cela affecte également la vision que vous avez dans le viseur quand il y a en a un (beaucoup d’hybrides en son dépourvu). En effet, tandis que dans le viseur du reflex vous voyez le reflet de ca que vous visez, dans le viseur de l’hybride vous ne voyez pas directement ce que vous avez sous les yeux mais un écran le retranscrivant.


Les avantages :

  • Je passerais rapidement sur la présence de la batterie et de la mise au point automatique qui, cela va sans dire, révolutionne mon travail !

  • L’écran présent dans le viseur permet de pouvoir voir, en instantané, l’influence de mes réglages sur la photo que je souhaite prendre. Avec le reflex je devais prendre mon image, regarder ce qui n’allait pas, changer mes réglages et ainsi de suite jusqu’à obtenir le bon cliché.

  • Etant plus récent, les paramètres sont beaucoup plus étendu notamment la sensibilité iso allant jusqu’à 102400 ! Soyons honnête je n’aurais jamais à aller aussi loin mais au moins je ne serais plus jamais bloqué par le manque de lumière.

  • Son objectifs 18-135 choisit sur les conseils de ma meilleure amie (toujours elle <3). Il me permet à la fois de faire des photos globales mais aussi des photos de petits détails.

J’ajouterai à ça une facilité de prise en main qui le rend très intuitif. Bref, un bon achat que je ne regrette pas ! Pour finir, je vais vous illustrer les différences entre les 3 appareils en image. Voici donc le même objet photographié avec les mêmes réglages sur 3 appareils différents.



Chaque photo a été prise à 400 iso, une vitesse d’obturation de 40 et une focal de 5.6. Celle de gauche a été prise avec le Nikon, celle du centre avec le Pentax et celle de droite avec le Sony. Bien sûre, aucune des trois n’a subit de retouches ! Je vous laisse apprécier les différences ^^


J’espère que cet article vous aura donné des clés si jamais vous voulez tester le Sony a6400 ou simplement si vous êtes curieux !


Si vous avez des questions n’hésitez pas à les poster en commentaire et j’essaierais d’y répondre.


Je vous donne rendez-vous le mois prochain pour un nouvel article blog. En attendant, prenez soin de vous !


© 2020 Les Minus'ries d'Emy

Création de décorations uniques et artisanales à Lyon - SIRET 852 532 068 00024